Optech se dote d’outils pour optimiser ses processus en optique

Optech développe un projet consistant à acquérir une expertise en automatisation asservie de l’assemblage d’un microsystème optique.  Il est structuré afin de concevoir et assembler un module optique.  Ce module servira à injecter efficacement avec une série de microlentilles le signal infrarouge émis d’une microdiode laser dans une fibre optique multimode.  Ce genre de module se retrouve dans plusieurs secteurs, notamment les télécommunications, l’aéronautique et le secteur médical.

L’assemblage du module sera asservi par l’analyse du front d’onde en champ proche et lointain.  Cette double approche d’asservissement permettra d’optimiser la qualité d’alignement, grâce à la technique d’alignement actif qui donne la possibilité d’optimiser la puissance de la lumière couplée dans la fibre optique.  «L’industrie demande ce type de procédé pour faire du microassemblage afin de gagner en volume, de maximiser les procédés et d’augmenter les cadences, le tout à moindre coût, souligne Patrick Orsini.  Les lentilles sont tellement petites qu’il faut une machine particulière pour venir positionner de façon plus précise et rapide la séquence automatisée pour faciliter la fabrication.  La conception de lentilles donne à Optech une expertise en microassemblage et en micro-connexion.  De plus, nous développons une connaissance dans la programmation de la machine ficonTEC.  Nous suivons la tendance mondiale voulant que tout procédé d’assemblage soit fait par des robots.»

Dans le cadre de ce projet, Optech a acquis un appareil ficonTEC doté d’un logiciel qui crée des séquences visant l’assemblage d’élément de microoptiques tel que des miroirs, lentilles, etc., afin de créer des modules optiques complets et fonctionnels.  Optech vise à développer et consolider une nouvelle expertise en fabrication de pointe dans le domaine du micro-assemblage en misant sur des procédés automatisés. Cette expertise permettra d’acquérir l’expérience afin d’aider les entreprises à minimiser les coûts de production et améliorer leur compétitivité.  «Face à la compétition chinoise, les entreprises nord-américaines doivent automatiser les processus, mais aussi réduire les coûts et les délais d’assemblage par une technique automatisée qui vise à remplacer les méthodes manuelles actuelles», précise Patrick Orsini.

 

Mesures photométriques

 

Prototypage par usinage ou impression 3D

 

Photométrie : sphère d’intégration

 

Conditionnement de fibres optiques

 

Goniomètre en champ proche

 

Imagerie specialisée